Quel est le réel impact du numérique sur l'environnement ?


Chez Anura, nous avons à cœur de vous informer  ! C’est pourquoi nous lançons une toute nouvelle rubrique pour vous faire découvrir les enjeux de l’écologie numérique et de l’écologie digitale.

L’écolo quoi ? Si vous n’en avez pas entendu parler, pas de panique ! En effet, selon le cabinet d’étude Occurrence, 73% des Français n’ont jamais entendu parler de l’écologie digitale. On fait le point.

 

Écologie digitale VS écologie numérique

L’écologie digitale et l’écologie numérique ce n’est pas la même chose  ! L’écologie digitale concerne l’étude des impacts du numérique sur la planète dans le but d’éviter les effets néfastes. De son côté, l’écologie numérique analyse l’impact sur l’environnement des matériaux utilisés dans les appareils électroniques.

Et oui, malgré ce que l’on pourrait penser, le numérique et le digital ont malheureusement bien des effets négatifs sur l’environnement mais si ceux-ci sont moins faciles à détecter que les émissions de CO2 d'une voiture par exemple.


Les impacts du digital sur l’environnement 


En France, nous savons qu’aujourd’hui 10% de l’électricité produite est consommée par les data centers¹ (dont 45% contribue à leur refroidissement). Or, ces machines de stockage de données nous sont aujourd’hui indispensables pour l’hébergement de sites internet, le transfert de données comme les mails, le stockage sur le cloud, le visionnage de vidéos, etc.

Difficile donc de s’en passer. Mais il existe de bonnes pratiques digitales à mettre en place afin de limiter sa consommation de données et donc réduire l’émission de Gaz à Effet de Serre (GES), des datacenters. Voici quelques bonnes pratiques digitales à mettre en place pour réduire son impact environnemental :

  • Utiliser un réseau internet local (wi-fi ou filaire) plutôt que des données mobiles

  • Choisir un hébergeur local pour limiter les échanges de données longue distance, plus gourmands en énergie : par exemple, Anura fait appel à XEFI BOURG, dont les datacenters sont situés dans l’Ain  !

  • Utiliser des bloqueurs de pub

  • Concevoir des sites internet éco-friendly : privilégier les fonds blancs, les polices fines et aérées, compresser les images et les vidéos pour les rendre moins volumineuses et en limiter l’utilisation, etc. De bonnes pratiques déjà appliquées chez Anura depuis quelques années  pour la création de nos sites.

  • Etc.

Il faut donc faire attention aux techniques digitales que nous utilisons mais pas seulement  ! Le choix des appareils électroniques que nous utilisons ainsi que l’utilisation que nous en faisons est aussi à prendre en compte.


Les impacts du numérique sur l’environnement 


Le numérique a évolué très rapidement ces dernières années, en proposant des outils toujours plus innovants non sans un coût écologique très fort. Ce n’est pas tant l’utilisation de nos ordinateurs, imprimantes et autre matériel électronique qui consomme le plus d’énergie mais bien leur fabrication. Pour preuve, la fabrication de terminaux électroniques représente 70% de l’empreinte carbone numérique en France. En 2020, le numérique était responsable de 4% des émissions mondiales de GES, soit le double du transport aérien civil …. Avec une prévision du même ordre que l’automobile pour 2025 si rien n’est fait d’ici là.

Pour réellement mesurer l’impact environnemental d’un appareil électronique, il faut prendre en compte tout le processus de fabrication d’un appareil, de l’extraction des matières premières à son utilisation finale. Prenons l’exemple d’un ordinateur :

  • Les batteries nécessitent des métaux dont l’extraction est très polluante : les machines consomment beaucoup d’énergie et les techniques d’extraction utilisées polluent les sols et les eaux

  • Les matières premières doivent ensuite être acheminées sur les lieux de production, souvent en Asie, par bateaux

  • La production va elle-même consommer de l’énergie : eau, électricité, etc. et émettre des GES

  • Il faut ensuite acheminer les produits sur les lieux de ventes donc reprendre le bateau

Beaucoup d’étapes donc, qui émettent plus de GES que l’utilisation en elle-même de l’appareil. C’est pourquoi nous vous conseillons d’acheter le plus possible des appareils d’occasion, reconditionnés ou bien de les faire réparer !

Et vous, quelles sont les pratiques que vous mettez en place au sein de votre entreprise pour limiter votre impact sur l’environnement  ?


 

SOURCES :

1.https://www.lemoyeu.fr/quest-ce-que-lecologie-digitale/