Blog

Les derniers articles Anura à la Une 

Faites-vous bon usage des réseaux sociaux ?

Le 8 février 2022 a lieu la 19ème édition du Safer Internet Day, La journée Internationale pour un Internet plus sûr en Français. Portée par plus de 150 pays, cette journée a pour but de diffuser des messages de prévention sur les dangers d'Internet et d'informer sur les nouvelles pratiques innovantes notamment auprès des jeunes.


L'occasion pour Anura de faire un point sur l'utilisation des réseaux sociaux tant sur le plan personnel que professionnel.


"Toute technologie suffisamment avancée n'est pas différentiable de la magie" - Derrière nos écrans de fumée


A l'occasion du Safer Internet Day, nous avons visionné le documentaire Netflix "Derrière nos écrans de fumée" ("The Social Dilemma" en VO). Ce documentaire recueille les témoignages d'anciens grands noms d'entreprises comme Facebook, Google, Youtube, Pinterest, Twitter, etc., qui nous expliquent comment nos vies et la société ont été, et sont, impactées par les réseaux sociaux.


Il est vrai que depuis l'arrivée massive des smartphones, les réseaux sociaux se sont fait une place toute naturelle dans nos vies. Il est d'ailleurs très probable que vous soyez arrivé sur cet article depuis LinkedIn ...



Ces experts en technologie admettent que les fonctionnalités qu'ils ont créées et développées pour les réseaux sociaux dans le but que leurs entreprises fassent du profit sont néfastes pour l'être humain sans que l'on s'en rende compte. Les algorithmes sont développés afin de nous faire passer le maximum de temps possible derrière nos écrans car plus nous passons de temps à scroller sur une plateforme, plus nous sommes exposés à des publicités, plus c'est donc rentable pour eux. Les supercalculateurs et Intelligences Artificielles (IA) sont aujourd'hui si puissants et ont une telle base de données qu'ils arrivent à déterminer quelle vidéo nous suggérer pour que nous restions encore sur la plateforme, par exemple. Cela laisse sous entendre que nous sommes complètement manipulés, faisant de nous les produits fabriqués par ces plateformes. Et cela n'impacte pas que notre vie personnelle...



En entreprise aussi, les réseaux sociaux se sont fait une place de choix pour nous permettre de communiquer, de se créer un réseaux et d'attirer des prospects avec un seul objectif final : faire du profit. Et si LinkedIn paraît aux primes abords moins nocif que les réseaux comme Instagram ou Facebook, il n'y a qu'à fureter dans les sections commentaires pour se rendre compte d'une chose : la bienveillance n'est pas toujours au rendez-vous ...


Les réseaux sociaux : Utopie VS Dystopie


Ce n’est pas tant les réseaux sociaux le problème, ils se sont montrés utiles au cours de l’histoire (Manifestations pour Le printemps Arabe organisées via Facebook, par exemple) et présentent certains avantages : accès à l’actualité, rester connecté avec ses connaissances, échanger, etc. C’est plutôt l’utilisation que nous en faisons, inconsciemment influencé par les algorithmes qui vous connaissent mieux que vous vous connaissez !

Malgré les avantages certains, les créateurs reconnaissent que les algorithmes fonctionnent par eux-mêmes sans intervention humaine ce qui mène rapidement à la désinformation et aux abus. Par exemple, une étude du MIT a montré qu’une fake news circule sur Twitter 6 fois plus vite qu’une vraie information. Cela nous montre à quel point la désinformation peut vite escalader en théorie du complot et influencer la société. Même les élections sont aujourd'hui influencées par les réseaux sociaux comme par exemple l'élection de 2016 aux USA ou les élections présidentielles de 2018 au Brésil où Jair Bolsonaro a fait campagne quasi exclusivement sur Facebook.



Et cela fonctionne car tout est fait pour nous rendre accro ! Notifications, tags sur les photos, suggestions d'amis, etc. Les plus jeunes générations sont notamment très touchées. Et l'intérêt qu'ils portent à ces choses là peut paraître aberrant pour les générations plus âgées mais le fait est : aujourd'hui, les enfants naissent dans la technologie et y sont exposés dès le plus jeune âge ! Plus de chance donc, de devenir addict aux écrans ...



Pourtant se sont bien les plus jeunes qui subissent le plus les aspects néfastes des réseaux sociaux : harcèlement, dépression, souhait de chirurgie esthétique pour ressembler aux filtres "embellissant" de Snapchat ..... Même les adultes développent des pathologies du fait de ne pas réussir à avoir un physique ou une vie aussi "parfaite" que ce qui est montré sur les réseaux ....


Comment lutter contre les dérives sur les réseaux sociaux?


Parce que les plus jeunes restent les plus exposés sur les réseaux sociaux, la France a placé l'édition 2022 du Safer Internet Day sous le thème : "Enfants connectés, tous concernés !".



Un moyen d'informer les familles et de faire de la prévention auprès des plus jeunes !


L'organisme propose diverses solutions gratuites afin que les éducateurs et les familles puissent réaliser des ateliers avec les enfants et les adolescents :

​Pour les éducateurs :

​Pour les familles :

​Retrouver des kits d'ateliers clé en main pour animer des ateliers de sensibilisation sur les thèmes suivants :

  • Hyperconnexion

  • Gestion du temps d'écran

  • Cyberharcèlement

  • Réseaux sociaux

  • Fake news et décryptage de l'information

Ces ateliers sont disponibles du primaire au lycée.


Des ateliers sont aussi organisés dans toute la France pendant le mois de février, consultez la carte pour y participer !

​Cette année de nouveaux outils sont disponibles pour permettre aux familles de faire de la sensibilisation :


L'application Faminum pour accompagner les familles dans leur utilisation du numérique. Gratuit, cet outil aide les parents à créer leur charte numérique pour définir des temps d'écran par exemple.


La série vidéo Faminum pour répondre aux questions des parents sur la vie numérique de leurs enfants.


Un compte Instagram dédié à la parentalité numérique : @internetsanscrainte



Il est aussi possible de faire de la prévention en entreprise pour que vos collaborateurs aient un meilleur usage du numérique et des réseaux sociaux aussi bien dans leur vie perso que dans leur vie pro !


Et souvenez-vous, le nombre de likes sous vos publications ne définie pas votre valeur ! 😊